Afrique du sud 2003
 
 
    Accueil
 
    Présentation
    Parcours
    Histoire
 
    Etapes
    Blyde river canyon
    Kruger park
    Swaziland
    St Lucia
    Drakensberg
    Transkeï
    Garden route
    Cape Town
 
    Pratique
    Bons plans
    Liens
    Librairie
 
    Photos
    Albums photos
 
    Liens directs
    Liens extérieurs
    La Wild coast
    Port St Johns
    The Kraal
    Grahamstown
    Le site de SPUR
 
    

 

Le Transkeï

Samedi 1er Novembre 2003 (Giants Castle => Port St John)

Départ du Drakenseberg pour le Transkeï (le nom Transkei n'est plus utilisé depuis la réintégration de cet ancien banthoustan dans l'Afrique du Sud en 1994) et la Wild Coast avec comme objectif d'arriver à Port St Johns. Lionel nous indique une route "touristique" mais les cent premiers kilomètres prennent deux heures sur une gravel road correcte.

On part donc à travers les collines du Drakensberg (superbe !) On traverse ensuite Underberg, Kokstadt, Wisikisiki et on arrive à Port St Johns où réside tous nos espoirs de logement dans cette contrée assez isolée et pas touristique. La ville se situe sur le bord de mer près d'un estuaire au pied desforêts primitives qui poussent sur les pentes des collines environnantes. Par contre la ville en elle même est moyennement accueillante: on a plus l'impression d'arriver dans un petit bled que dans une ville indiquée en gros sur toutes les cartes.

 

La plage au pied de The Kraal

Quelques habitats traditionnels aux alentours

 

On choisit donc de décoller de PSJ pour un backpackers situé un peu à l'ouest, The Kraal, qui semble reculé. En guise de recul, il se situe en fait à 20 km de la première route goudronnée par une gravel qui a bien souffert (nous aussi! les gens de l'auberge de jeunesse se déplacent en moto cross !!) et dont on reparlera plus loin.

Encore une fois le jeu en vaut la chandelle puisque la route se termine sur un petit mamelon surplombant une plage avec un estuaire et une lagune. Ici il n'y a rien d'autres que nous et les villages (pauvres) environnants: pas d'eau courante, pas d'électricité, pas de voiture; seul le bruit de la mer nous parvient. Nos hôtes nous confectionnent une super pizza aux fruits de mer récoltés le jour même et cuite au feu puis on se rentrent sous la pluie dans notre tente On a vu pire comme emplacement de camping ;-).

Dimanche 2 Novembre 2003 (Port St John=>Grahamstown)

La vue entre les deux mamelons  

Réveil au Kraal assez tôt et petit déjeuner face à la mer entre deux mamelons verdoyants. Par chance, on apercoit des dauphins et une baleine qui s'enfonce sous les flots rapidement. Un grand moment de bonheur !

Malgré la beauté du lieu, on ne traine pas le lendemain car nos calculs pour passer quelques jours au Cap nous obligent à serrer un peu le planning. On se méfie un peu de la route de terre qui nous a amené jusqu'ici après les pluies de la nuit donc on laisse sécher un peu et en route pour le cauchemar. 20 km de boue glissante avec de belles cotes et de belles descentes : ca patine tellement qu'on ne peut arreter la voiture que sur le plat; on se fait peur une seule fois (parce qu'en plus c'est à double sens ;-))et on met une bonne heure pour rejoindre la route goudronnée, bien humides sous les bras!

On reprend donc notre route vers l'ouest en passant par KingWilliamsTown manger un morceau et nous traçons vers Grahamstown.

Nous jetons notre dévolu sur le Oak Lodge (300 ZAR B&B) où un spécimen intéressant de cafard habite sous la douche. On va faire un tour en ville mais il n'y pas grand chose d'ouvert et nous nous en remettons au fidèle Spur. A part cà, le centre ville a l'air plutôt joli avec de nombreuses églises en pierres et des maisons de style victorienne. Ca fait assez ville de taille moyenne un peu bourgeoise. On se couche rapidement, épuisés par la route....

 

La cote autour de The Kraal

     Accueil - Album photos - Contact