Afrique du sud 2003
 
 
    Accueil
 
    Présentation
    Parcours
    Histoire
 
    Etapes
    Blyde river canyon
    Kruger park
    Swaziland
    St Lucia
    Drakensberg
    Transkeï
    Garden route
    Cape Town
 
    Pratique
    Bons plans
    Liens
    Librairie
 
    Photos
    Albums photos
 
    Liens directs
    Liens extérieurs
    Simon's Town
    Simon's Town Bp
    Cape Point
    Cape Town
    Stellenbosch
    Backpackers'Inn
    Franschhoek
    Wellington
    Tulbagh
    

 

La péninsule du Cap

Mercredi 5 Novembre 2003 (Gordon's Bay => Simon's town)

Les falaises de Cape Point  

Bon allez ce coup-ci on trace jusque Simon's Town où on trouve une double room au Simon's Town Backpackers (200 ZAR). L'endroit est assez fréquenté mais très propre et le personnel super sympa (évitez les chambres qui longent la terrasse parce que les soirées se déroulent là).

Sur notre lancée, nous continuons jusqu'à la péninsule, entièrement conservée dans un parc national (35 ZAR/p). On descend au bout du monde pour aller admirer Cape Point. La vue est démentielle (photo à gauche) mais c'est aussi hyper bondé avec des cars de touristes japonais et compagnie: on aurait du suivre le conseil qui consiste à aller à Cape Point avant 9h du mat' et avant le débarquement des touristes. Cela dit, il faut quand même aller voir en haut car les falaises abruptes valent vraiment le détour.

De ce point, on a une vue magique : d'un coté l'océan Atlantique et de l'autre l'océan Indien A gauche l'Atlantique et à droite l'océan Indien, juste séparés par cette langue de terre sauvage et fleurie.

On continue notre balade sur la péninsule par le cap de Bonne-Espérance Le cap de Bonne-espérance (Cape of Good hope en local) et on foule quelques plages magnifiques coté Atlantique où l'eau ne dépasse pas les 13°. La flore particulièrement dense comporte énormément d'espèces dont beaucoup ne poussent qu'ici. Entre autres, de magnifiques fymbos Les célèbres fymbos du cap parsément de jaune et orange les environs et les roches qui dépassent un peu partout sont recouvertes de lychens de toutes les couleurs Même les lichens sont colorés ici!. En fin de journée, tout ceci prend vraiment un ton très photogénique .

On parcout la péninsule en profitant d'une piscine à l'eau réchauffée pour piquer une tête à l'abri des requins qui habitent dans le coin. Du coté de l'océan Indien, la mer prend quasiment 5° de plus que du coté Atlantique alors qu'on se trouve à moins d'un kilomètre !!! On attendra le soir dans le parc en se promenant sur les plages paradisiaques Un petit sourire des aventuriers où on croisera énormément d'oiseaux, et même des autruches.

On rentre ensuite au backpackers, la tête pleine de belles images La route du retour au soleil couchant et on dine un très bon repas original et bien (trop ?) arrosé à "The Meeting Place" (un peu plus bas que le backpackers). Eu retour nous rencontrons un traveller de l'extrème, Alan, qui est venu faire du base jump en france et qui nous fait gouter aux herbes traditionnelles locales. Ca nous achève définitivement et on se couche mortibus.

 

La piscine du bout du monde ;-)

Jeudi 6 Novembre 2003 (Cape Town)

Un immeuble de Cape Town  

Réveil très difficile, on paye les excès de la veille: Soazig est dans le coltard et on a tous les deux la gerboulade. Ah, les vacances !

On arrive quand même à décoller pour Cape Town où on passera la journée à déambuler en ville sans but précis, plus pour s'imprégner de l'atmosphère qui semble effectivement plus saine qu'à Durban ou à Johannesburg. On trouve là un mélange hétéroclite de vieux immeubles en pierre qui ont un siècle et de modernes building tout vitrés. L'impression dégagée reste paisible malgré la taille de la ville, on croise pas mal de touristes mais pas la pauvreté extrème qu'on a vu dans l'Est.

Au bout de quelques heures de marche à travers la ville, on redécolle en voiture vers l'ouest pour longer le bord de mer où se trouvent de superbes plages mais où on sent également monter la pression immobilière Des stations balnéaires se construisent partout à l'ouest du cap. Malheureusement, la route "Chapman's Peak" est fermée depuis deux ans à cause des chutes de pierre alors qu'elle constitue (selon les guides) la route la plus belle de la péninsule :-((. On rentre donc au backpackers boire une bière avec les gars de l'accueil super sympas avant d'aller se restaurer au Bertha's sur le port de Simons Town (bouffe pas top et ambiance brasserie). Allez zou, au dodo.

Vendredi 7 Novembre 2003 (les vignobles du Cap)

On replie nos petites affaires et nous partons à la rencontre du vin sud-africain vers Stellenbosch. On trouve une double room sur place au backpackers'Inn (160 ZAR) très propre et en plein centre-ville.

Une fois le problème du couchage règlé, on part visiter notre première cave , Uitkyk (prononcez Eight cake) recommandé par le Footprint mais où nous sommes plutôt déçus par la dégustation : les rouges sont raides et âpres alors que les blancs sont surtout frais et fruités. Seul le brandy nous botte vraiment et on repart quand même avec notre souvenir.

On poursuit jusqu'à Franschhoek où on trouve plus de drapeaux français qu'un 14 juillet à Rennes. La ville est très jolie avec sa rue principale bordée de maisons hollandaises du 18-19ème peintes en blanc. L'endroit a l'air très touristique et on tire un restaurant au hasard parmi la rangée diponible pour casser la graine.

Dans l'après-midi nous pousserons vers Pearl et Wellington, deux villes dénuées d'intérêt touristique mais qui permettent de se rendre compte (en se perdant un peu dans les townships) de la navrante inégalité qui existe entre les propriétaires des vignobles et ceux qui les font fonctionner. Un peu déçus et écoeurés, on rentre à Stellenbosch pour se trouver un bar à vin et continuer notre apprentissage : surprise, il n'y en a qu'un seul dans une ville pourtant dédiée aux vignobles. Nous testons différents mélanges de différents domaines : c'est très plat. Petite bouffe au tex-mex du coin avec une bonne bière, finalement c'est aussi bien.

 

Les vignobles

Samedi 8 Novembre 2003 (Stellenbosch)

Maison de style hollandais du Cap à Tulbagh  

On reprend notre barda et on s'en va vers Tulbagh en passant par la Booklein's pass La Booklein's pass dans les montagnes du Cederberg au nord du cap, petite route sinueuse et superbe dans les montagnes du Cederberg. Nous arrivons jusqu'au charmant village de Tulbagh avec ses maisons de type hollandais du cap L'église de Tulbagh et ses rues ombragées de chêne. L'endroit est paisible et très joli mais les musées retracent l'histoire mouvementée de cette ville détruite par un tremblement de terre en 1960. Les maisons ont été superbement restaurées Les maisons blanches de Tulbagh et gardent leur cachet d'origine.
On se tente une dernière dégustation au "Panagan" mais encore une déception.

Nous terminons la journée par une petit balade en voiture jusque Ceres, dont la plaine fournit la plupart des jus de fruits sud'af. Le paysage du Cederberg est incroyablement sec et rocailleux Les routes escarpées du Cederberg.

Nous passons une dernière nuit dans les vignobles.

Ensuite deux jours de route pour remonter sur Johannesburg, qui ne mérite pas d'être détaillés et , welcome back in France !

     Accueil - Album photos - Contact